Revue film

En route ! : boov qui peut !

En route ! : boov qui peut !

Une soirée de vide dans mon agenda de ministre, une envie de légèreté après une journée de boulot, je me dis que c’est le parfait moment pour lancer un film d’animation. Je fais alors confiance à mon copain quant à la sélection dudit film. Son choix s’arrête sur En route !. « Tu verras, je crois que ça parle d’extraterrestres, les Boov, avec une fille et ils voyagent… enfin tu verras ». Hum, pas vraiment vendeur, on dirait à un détail près le synopsis de E.T. mais tentons. Alors concrètement ça parle de quoi ?

 


Boovenue sur Terre

 

En route ! ou Home en anglais, c’est avant tout l’histoire d’une invasion, celles des Boovs. Ces drôles de petits hommes violets décident de coloniser notre planète pour échapper aux Gorgs, leurs pires ennemis. Leur impressionnante technologie qui n’a d’égale que leur incroyable humilité (attention spoiler - ceci est ironique), permet de reloger tous les humains de la planète au même endroit sur Terre. Maîtres dans l’art de la fuite, tout semble pour une fois parfait pour échapper une fois de plus aux affreux Gorgs. Sauf que parmi eux se trouve Oh (oui oui, j’ai pas buggé c’est bien son nom), qui a la particularité d’être complètement lourdingue et maladroit. Cette dernière n’est pas des moindres puisqu’il a envoyé une invitation pour sa crémaillère dans son nouvel appart’ terrien à tout l’univers, y compris les Gorgs. Pourchassé par son peuple, il rencontre lors de sa cavale Tip (à tes souhaits…), une ado humaine qui par un heureux (ou malheureux pour elle) hasard n’a pas été relogée. Seule avec son chat, elle ne pense qu’à une chose : retrouver sa mère. Cet alien boov pourrait donc lui être bien utile. Ce duo de choc s’envole vers des aventures périlleuses dans l’espoir de retrouver la maman de Tip et d’échapper aux Boovs en colère.

 

Toute idée est bonne à prendre pour échapper aux Gorgs...

 

Ce dessin animé réalisé par Tim Johnson en 2014 est inspiré d’un livre illustré publié en 2007, “The True Meaning of Smekday” (par Adam Rex). Le réalisateur raconte qu’il a commencé à lire l’histoire à ses deux fils et n’a pas pu s’arrêter même après qu’ils se soient endormis. C’est sûr que dit comme ça, le scénario semble plutôt prometteur. Mais en réalité, même si ces êtres venus d’ailleurs sont attachants, que leur invasion est improbable et que leur technologie est inconnue, rien dans cette histoire ne m’a vraiment semblé très novateur. La seule petite touche de “fraîcheur” que j’ai appréciée est la présence d’une héroïne métissée, aux bonnes cuisses et cheveux bouclées, courageuse voire intrépide.

 

Comme tout dessin animé américain qui se respecte, il faut s’entourer de doubleurs connus, enfin, de stars qui feront occasionnellement du doublage pour promouvoir leur musique, toucher un nouveau public et renforcer leur image ! Et TADA, c’est le cas dans En route ! (et en plus c’est Rihanna qu’ils ont choisi). Alors la Rhianna (dans le rôle de Tip), j’ai pas entendu sa voix de doublage parce que j’ai regardé la version française, mais j’aurai pu deviner qu’elle s’était impliquée d’une manière ou d’une autre dans le film, étant donné le nombre de chansons d’elle diffusées durant 1h30...Sachant qu’il y avait aussi Jennifer Lopez dans le rôle de la maman, ça a dû faire des petites étincelles !

 

Réellement, ce qui sauve un peu le film, ce sont les gags. Je me suis bien marrée pendant 1h30 ! Je n’ai pas pleuré de rire non plus, mais j’étais plutôt agréablement surprise de cet humour qui arrive à toucher les parents, les enfants, et les jeunes femmes de 25 ans atteintes du syndrome de Peter Pan.

 

Petite danse improvisée sur une musique de... Rihanna. J-lo a dû faire la gueule.

 

Un dessin animé boov boov (promis c’était le dernier).

 

Une histoire mignonne sur une amitié improbable, plutôt rafraîchissante mais qui ne révolutionne ni en termes de dessin, ni en termes scénaristiques. L’univers du réalisateur me donne une drôle impression de déjà vu, en mic-mac entre Les nouveaux héros, Monstres & Cie, bref, on fait du neuf avec du vieux. J’ai passé un bon moment et rigolé à quelques vannes, mais je ne m’en souviendrai probablement plus dans deux mois.

 

 


avatar Aude le 17/02/2017  -  commentaires

commentaires

Commentaire ajouté avec succès