Banniere du livre Divergente - Tome 1
Etat

Ma note
Mon avis

Acheter

Synopsis de Divergente - Tome 1
Béatrice, 16 ans est sur le point de passer le test qui déterminera à quelle faction, parmi les cinq qui existent, elle appartient. Membre pour l'instant de la faction des Altruistes, elle n'est pas sûre de pouvoir continuer au sein de celle-ci. Le test révèle qu'elle est en fait une Divergente car il n'arrive pas à lui choisir une faction. Dés lors Béatrice est en danger de mort car les Divergents sont redoutés...pour se cacher, elle entre dans la faction des Audacieux où elle espère que son nouveau secret ne se révélera pas...de longues épreuves l'attendent pour s'intégrer et ne pas devenir une sans-faction...

Les 

éditions

Banniere de l'édition {{livreEdition.editeurLivre.nom}} livre {{livre.prestation.nom}}
Edition :
Format :
Nombre de pages :
Date de parution :
Derniers 
avis
30/04/2014
Je n'ai pas apprécié - au point d'abandonner la lecture. Il manque à mon goût de la crédibilité à ce livre. Je suis pour les mondes formatés sous réserve qu'on puisse accepter le postulat de base. Déjà que j'ai du mal avec les horoscopes qui scindent toute la population en 12 signes, ici, 5 factions qui accueillerait des gens entièrement audacieux ou érudits, je ne peux pas. C'est minimiser la nature humaine à cinq facteurs (oui, hors les sans-factions) en admettant que si on est l'un, on ne peut pas être l'autre... Hunger Games avait divisé la population en 13 secteurs mais il y avait un sens : ce qu'il pouvait produire et leur façon de travailler influait sur leurs moeurs. Là, non, c'est trop simpliste pour que je marche.
membre aime membres aiment
et autres personnes
23/05/2014
Bilan très mitigé au terme de ce premier tome.

Tout d'abord, si j'ai apprécié l'univers inventé par Veronica Roth, je ne peux m'empêcher de trouver que beaucoup de choses manquent d'aboutissement. 

Déjà, cette histoire de cinq factions : l'humain me semble beaucoup trop complexe pour être réduit à cinq tendances et caractères. 
Le sujet du conditionnement manque de clarté et n'est que brièvement abordé sur la fin. C'est dommage, dans les dystopies, c'est en général un sujet très intéressant à approfondir.

Ensuite, la romance. Je veux bien qu'on introduise une romance dans les romans de littérature jeunesse, mais faut-il que ça soit toujours si attendu ?
Parce que le soucis dans tout ça, c'est qu'il s'agit d'adolescents, ou de jeunes adultes du moins. Donc forcément, les questions sur la vie, les familles, les relations avec le sexe opposé, tout y passe. Et souvent sur le même modèle. C'est quelque chose qui tend à me fatiguer dans la littérature jeunesse.

Pour finir, le style d'écriture est sans doute ce qui me gêne le plus. Il n'y en a aucun. C'est très basique, même dans les dialogues.

Il faut avouer qu'il n'y a pas que du négatif, non plus. Globalement, j'ai trouvé l'histoire intéressante et plutôt bien menée. (Si, bien sûr, on fait abstraction du fait que la résolution de l'intrigue est complètement improbable tellement tout arrive vite et facilement.)
Les personnages sont attachants, les principaux du moins, et on se soucie de leur sort.

Bilan : je suis déçue de ce premier volet de la série, vu la façon dont tout le monde en parlait, j'attendais vraiment quelque chose de plus complet. Mais comme j'ai aimé l'univers, j'attends de voir avec la suite.

membre aime membres aiment
et autres personnes